Retour sur “Réveillez la Sorcière qui sommeille en vous”

Je réponds à vos questions concernant les sujets que j’aborde dans mon livre.

Je continue l’avancement du livre, me voilà à la moitiés. J’avoue bloquer sur le passage de Marie reconnecté à sa souveraineté. Ce qui est ressort chez moi et souvent l’exacte inverse. Je ressens une haine et un mépris profond pour les gens qui m’ont tourner le dos quand j’avais besoin d’eux.

Discord

Ma réponse :

Alors je vais te citer un exemple pour que tu comprennes ce que j’explique dans mon livre.

Tu as 3 enfants, un de tes enfants, grandit grandit grandit et devenu un jeune adulte commence a tourner mal, de mauvaise fréquentations, de la drogue …. il fait des trucs pas cool. Bien entendu, tu vois tout ça et tu tentes de le mettre en garde, de l’aider, de lui parler. Ton enfant, qui vit a la maison devient de plus en plus violent, envers toi et aussi envers ses frères et sœurs …. la violence monte, tes autres enfants en souffrent terriblement ….. ça monte encore …. un drame peut arriver.
Bien entendu tu aimes ton enfant que tu vois en train de se détruire et prendre une route qui ne te plait pas. Tu as le cœur déchiré.

Vas-tu prendre la décision de lui demander de quitter le domicile familiale pour sauver tes autres enfants ? Ou vas-tu continuer à le maintenir à la maison au risque qu’il tue un de ses frères et sœurs ?

Parfois, on ne peut pas aider les gens que l’on aime et ils doivent apprendre à s’aider eux-mêmes.
Et c’est un acte d’amour que de dire stop.

Certaines personnes ont besoin de se retrouver au fond du trou pour comprendre la force qu’ils ont en eux. Et c’est un acte d’amour de leur permettre de voir cette force qu’ils ont en eux.
C’est comme laisser un papillon sortir de sa chrysalide… Si tu l’aides, il est voué à la mort et ne volera jamais.

Et se séparer des personnes toxiques, même s’ils ont besoin d’aide, c’est te faire passer avant, faire passer ton bien-être personnel.

Alors bien entendu, je nuance mon propos. Il ne s’agit en aucun cas d’amour que de ne pas dénoncer des violences faite sur des enfants par exemple.
Il y a faire des choix par amour, pour que l’autre puisse voir qu’il a la force nécessaire pour ce sortir de ses problèmes et faire des choix par lâcheté.
Dans le cas ou on ne dit rien alors que des enfants se font mal traité c’est de la lâcheté et de la complicité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *