Qui suis-je ? (après un burn-out)

Cela fait plus d’un an maintenant que j’ai vu le mur arrivé, mur que je pensais ne pas m’être pris violemment dans la tête, car le mur, c’était pour moi juste le fait de me retrouver à la rue, dehors, car je ne pourrais plus payer mes factures.

Alors effectivement oui, ce mur, je l’ai évité car j’ai tout de suite compris que je ne serais bientôt plus bonne à rien et que je devais préparer mes arrières. Mes arrières s’étaient quoi ? Prévoir une année de repos, de réflexion sur ce qui m’arrivait. J’ai donc fait un crédit, fin 2019 pour vivre une année 2020 de repos, de liberté mental aussi car ce n’est pas une vie douce, calme, limpide qui m’a fait arriver jusqu’ ce mur, non. C’est une vie stressante, un travail perpétuel sur moi, dans mes activités professionnel, prendre des risques, sortir de ma zone de confort perpétuellement.

Aujourd’hui, un an et demi après, je me rends compte que j’ai pris un autre mur en 2019, d’une manière bien plus violente, ce mur qui ne brise pas ta vie économique, non. Ce mur qui te brise toi, en mille morceaux. Ce mur qui, au moment de l’impact fait totalement disparaître des pans entiers de ta personnalité. Ce mur qui, un an et demi après fait que tu pleures encore car tu es toujours incapable de faire ce que tu faisais avant et de retrouver ces traits de personnalité qui te caractérisait aux yeux de tous et auquel je m’étais identifié puisque tout le monde me disait être comme cela.

Laissez-moi vous présenter Anne-Sophie avant fin 2019, comme vous l’avez connu.

Anne-Sophie Pau, 37 ans, maman solo d’une poulette adorable.
Entrepreneuse à succès.

Traits de caractère : pétillante, souriante, toujours à l’écoute, toujours 100 000 projets, donnant le peps, l’espoir, l’optimiste à tous.

Je vous présente maintenant Anne-Sophie le 29 juin 2021

Anne-Sophie Pau, bientôt 39 ans, maman d’une poulette et belle-mère de 2 autres paupiettes.
Entrepreneuse à la dérive, perdue.

Traits de caractère : Dans la peur la plupart du temps, n’a plus envie de parler à personne, reclus chez son chéri, devenu ours, passant de l’espoir au désespoir en un claquement de doigt, toujours 100 000 projets mais sait très bien qu’elle n’a plus la force, l’énergie d’en réaliser certains surtout ceux en contact avec les gens.

Qu’est ce qui s’est passé pour en arriver là ?

  • Des années à ne penser qu’aux autres
  • Des années à faire tout pour avoir l’argent suffisant pour payer les factures
  • Des mauvaises rencontres qui m’achèvent émotionnellement et économiquement
  • Faire confiance à des gens qui ne sont pas de bonnes personnes
  • Du stress
  • Du stress
  • Du stress… sans jamais me rendre compte que je suis une personne stressée.

« Moi ? stressée ? Tu rigoles ! Regardes j’ai le smile, je cours partout, j’ai un métier passion !« 

Et pourtant si, je suis une personne stressée. Je mange mon stress, je cache mon stress derrière des actions…. Mes crises d’angoisse… mon poids, puis ces mauvais choix que j’ai fait… Tout ça c’était des symptômes de stress que je n’ai jamais vu.

Aujourd’hui, 29/06/2021, je m’effondre de nouveau. Je pense pourtant avoir fait les bons choix, avoir pris le taureau par les cornes, être aller assez profondément en moi pour savoir ce que je dois retirer de ma vie pour être aligné à qui je suis.

Mais d’ailleurs, qui suis-je ?
Je ne sais pas, je ne sais plus.
Je suis Anne-Sophie Pau, clairvoyante, experte en développement personnel et spirituel…
Non non pas cette AnSo là, plus cette Anso là ! Bien sûr, mes capacités et savoirs sont les mêmes mais je ne suis plus cette AnSo là.

Aujourd’hui, je devais finir les derniers préparatifs pour le lancement d’une formation professionnelle en numérologie vibratoire. Une formation pour transmettre et permettre aux thérapeutes d’aider leurs clients là où je ne suis plus capable de le faire.
Et je m’effondre de nouveau car cela va me demander beaucoup d’énergie d’être au contact des gens…. même s’il y a des écrans entre nous. Je me sens incapable de répondre à un mail.

« Je ne veux plus aider les autres, je veux m’aider moi ! »
« Tu es donc devenu mauvaise ! égoïste ! nulle !« 

Qu’est-ce que je veux apporter au monde ?

Ce que je ne veux plus :

  • M’épuiser à mettre des pansement sur les bobos des gens car je suis désolée mais c’est ce que je faisais jusqu’à maintenant car même si j’ai guidé des milliers de personnes, ce n’était que des pansements
  • Courir tout le temps, bosser comme une forcenée pour des clopinettes
  • Être en première ligne, au contact directe des gens

Qu’est-ce que je veux :

  • Créer, encore et toujours CRÉER
  • PARTAGER quand je le veux et non quand il faut pour que les gens ne m’oublient pas

J’ai envie de quitter Facebook, de refaire entièrement mon site, fermer ma chaîne YouTube, ne communiquer que via mon site…. et écrire, écrire, encore écrire.
Expliquez pourquoi vous allez si mal, pourquoi je vais si mal, pourquoi ce monde est malade, et pourquoi personne ne nous sauvera, pourquoi je ne supporte plus ce monde du développement personnel.

Écrire pour me permettre de trouver les réponses en moi, pour vous permettre de trouver les réponses en vous.

Écrire sur la loyauté, qualité presque disparu.

Écrire sur la vie, les bons côtés et les mauvais.

Me cacher derrière mes mots pour me libérer de mes maux, et libérer les vôtres.

2 thoughts on “Qui suis-je ? (après un burn-out)

  1. Je comprends tous c’est question, j’ai l’impression d’être née avec.
    Je tiens juste à te dire que tu nous dois rien. Oui je t’ai découverte et apprécié pour la Anne-Sophie d’acant 2018. Mais, j’apprécie l’être humain, pas celle des réseaux sociaux. Nous devons apprendre à nous sauver nous avant les autres. J’essaie chaque jour à chercher qui je suis. J’ai 43 ans et toutes ces années j’ai fait pour les autres, pour faire plaisirs, mais aussi pour avoir de l’amour. Mais je me rends compte que j’ai menti à moi même, et aux autres. Apprenons à être nous même, même si ça ne plait pas. Personne ne vaux la peine qu’on se detruise pour elle, qu’elle soit de la famille, des amis ou autres. Fait ce qui est le mieux pour ton bien-être et ton bonheur. 😊

    1. Merci pour ton commentaire <3
      Avant, je me faisais plaisir à moi aussi. J'aimais mon travail... Maintenant, c'est devenu plus difficile de savoir ce qui me fait plaisir.
      On va y arriver ! On avance !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *